Kilomètre Zéro


Voyez ou revoyez
Les épisodes de Kilomètre zéro en vidéo sur demande.

Suivez-nous sur
Twitter


NOUS JOINDRE

Par courriel
kilometrezero@telequebec.tv

Par la poste
Kilomètre zéro
270, chemin Sainte-Foy
Québec (Québec)
G1R 1T3

Par téléphone
418 643-5303

Le carrefour

En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Commentaires des membres :

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Je suis une personne très impliqué dans les problèmes d'économie. J'ai travailler dernièrement avec une personne qui ces plaint que justement l'assurance chômage avais refuse de lui donner ses prestations parce qu'il lui manquais deux semaines de travail pour être legitime aux chômage. Ils a dues se priver pendant cinq mois avant de trouver un travail comme contractuel, cette personne ces endetter pendant ce temps en entendant un contras. Ces quoi deux semaines quand une personne veux travailler. Il y as trois ans, je suis aller dans un coaching dans un programme d'emploi Québec dans un programme d'entreprise et j'ai entendue des gens se venter qu'ils avaient reçu des subventions du gouvernement du Québec et qu'elle avait reçu trot d'argent pour son entreprise et qu'elle avait dépenser la difference sur sa maison pour justifier le reste de ses dépenses. J'ai alors fait une plainte a Emploi Québec que je trouvais cette procédure inacceptable et mon m'a répondue que ça me couterait chère d'avocat de m'embarquer dans une plainte semblable. J'ai sue qu'il fallait dépenser l'argent pour leur budgets pour la nouvelle enveloppe. J'ai fais une plainte aux bureaux des plaintes du gouvernement et on m,as traiter avec condescendance et non respect ont m'as répandue de me meller de mes affaires, que je ne savais pas de quoi, je parlait mêmes que j'ai rendue ma plainte aux cabinets et ont n'as, jamais PRIX LA PEINE DE ME REPONDRE. Je veux vous mentionner que, j'ai fais parvenir plus qu'une fois mes documents dans les médias avec preuve et jamais ont as prix en considération cette plainte. Jusqu'au jour et j'ai tomber sur une entrevues dans le journal de Québec de Dutrisac que les médias censure l'information. Je vous fais parvenir mes commentaire mais sans attente avec vous non plus. Les gens sont rendue trop peureux et ont vivras dans ses conditions temps que personne n'informe les citoyens de ce que l'ont fais de leur argent enrichir certaines personnes qui ont des contacts dans le gouvernement.

22 novembre 2008
Par : Carolle R. - Quebec

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Bonjour ,
Votre reportage d 'hère m'as beaucoup touché.Je suis moi-même en congé de maladie suite à un cancer .Heureusement que j'ai mon amoureux qui travail car je n’ai eu le droit qu'à un simple 15 semaines de chômage. Après ça ils nous disent que on ne peut pas en avoir plus car on n'est pas apte au travail (je sais j’ai eu un cancer !!!)Le bien être social nous disent que nous ne sommes pas assez pauvre. (Oui mais on n’est juste sur le bord !!!)Dire qu'il y en a qui serais capable de travailler et qui abuse du chômage ou autre... Je suis de tout coeur avec cette mère de famille dont vous avez parlé. Malheureusement, elle ne devrait pas travailler car son corps a reçus un et même deux gros choc s terribles. Pour le bien être de son fils et pour qu'elle puisse vivre, elle n'a pas le choix. Le risque qui peut arriver c'est qu'elle ne guérisse pas bien de la maladie qu’elle avait. Au bout de la ligne, ça fait des gens qui retournent à l'hôpital bien souvent . Je pense que ça coute encore plus cher pour la société une personne qui retourne souvent à l'hôpital plutôt que de lui payer 1 an et plus de congé de maladie. Je sais, la prévention serais encore mieux ! Moi mon copain travail pour deux en ce moment .Ça peut toujours aller car il est encore jeune mais si il nous arrive un pépin, nous serons obligé de demander de l'aide à notre famille et ils nous ont déjà aidé. Le stress monétaire aide pas à la guérison .J'aimerais avoir des idées d'action pour savoir quoi faire au près du gouvernement pour qu'il se réveille mais je ne sais pas trop par ou commencer. Vous n'avez pas parlé des aidants naturels .Eux aussi ont vraiment besoin d'aide. Merci pour votre émission. J’espère qu'il y a plusieurs personnes qui l’écoutent!

Pour répondre à des personnes qui ont écris sur votre mur et qui disent qu’on en fait assez pour les gens pauvres ,oui c’est vrais qu’ils y a des gens qui profitent du système et qui seraient apte à travailler .Ils y a des gens qui ,du à une maladie comme moi qui a eu un cancer ,ne peuvent pas travailler pour un bout .On n’as juste pas la force .Donc j’aimerais dire à Gabriel et à Camylle qu’ils devraient être plus compréhensible avec ces personnes .On n’as pas cherché à être malade et vivre sur le dos du système .Je ne souhaite à personne d’avoir une maladie grave et de se battre juste pour avoir la joie de voir un autre jour se lever. Je rajouterais que moi avant d’être malade je faisais des 45 heures semaine et même plus(en restauration).Je l’ai est payé mes taxes et tout ce que vous voudrez. Je n’ai jamais travaillé en dessous de la table .Quand j’ai eu besoin d’aide, rien !!Alors voilà ! Avant de juger les autres, il faut savoir écouter et s’informer. Il ne faut pas mettre tout les gens dans le même bateau !

18 novembre 2008
Par : Véronique B. - Québec

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

OUI NOUS EN FAISON ASSER POUR AIDER LES GENS DANS BESOIN ILS NE FAUT PAS TOMBER DANS LE DÉSESPOIR POUR S.APLIQUER SUR TOUT LE TRAVAIL QUE POUVONS TROUVER ETC VOILA UN CITOYEN ORDINAIRE BONNE SOIRÉE A TOUS

17 novembre 2008
Par : Gabriel A. - Repentigny

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Bonjour, moi je trouve que l'on exagère un peux avec tout ça. Le monde n'arrête pas de demander de l'argent,Moi je travaille 7/7 jours , et j'arrive bien.C'est rendu que c'est toute sorte de raison,je vais vous conté quelque chose!!je suis allé au centre d'achat il y a quelque jours, une grand mère demandais de l'argent pour son petit fils qui voulait allé faire un voyage, je n'étais pas contente.J'ai reçu le journal samedi, un père de famille demandais de l'argent pour sa fille qui a un cancer. moi et mon conjoint on donne tres souvent, mais des fois ont viens tannés . là j'ai préparer un gros sac de nourriture pour donner a noël ça me fait plaisir. Nous donnons beaucoups , mais c'est tannant a l'ombre, Faut dire que le monde qui sont pauvre ne sont pas tellement vaillant,j'ai de la difficultée a trouver du personnelle pour l'entretient, il dise que 6 hrs le matin c'est trop tôt pour eux, il préfaire ne rien faire et apres ça il quête, Ça devrait etre controlé tout ça,!!! C'est dommage mais on va finir par mettre un stop a ça,

Merci

Camylle de baie Comeau

17 novembre 2008
Par : camylle e. - baie comeau

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Il est évident que NON. Le gouvernement actuel, qui n'a rien fait dans aucune catégorie, aurait dû mettre au pas les gens qui sont capables de travailler et cesser de leur fournir des chèques en les encourageant dans la paresse. On aime mieux donner nos argents à des étrangers qui viennent travailler au Québec avec des conditions que l'on refuse aux Québécois.
Ainsi on aurait les argents pour augmenter l'aide aux personnes qui méritent d'être aider pour qu'ils puissent vivre d'une façon décente.

17 novembre 08.

Denise Longtin.

17 novembre 2008
Par : Denise L. - Saint-Rémi

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Tant et aussi longtemps que l'inégalité sera présente, nous n'en ferons jamais assez pour aider les autres. Avoir des chances égales, dès la naissance, devrait être un droit acquis. Il est temps d'ouvrir les yeux et de regarder en face notre réalité. L'ère industrielle empêche le juste partage des ressources naturelles auquel tout citoyen devrait avoir accès. Il y a assez de nourriture pour tout le monde, c'est le partage qui ne se fait pas de façon "politiquement correct". Le gouvernement doit agir pour le peuple, et le peuple inclus aussi les pauvres. La seule raison qui permet à un pauvre d'exister, c'est qu'il y a un riche qui en profite quelque part... (Consciemment ou non.) Vive la nouvelle conscience humaine, où tous sont importants, peu importe leurs revenus.

17 novembre 2008
Par : Mel G. - Montréal

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Bonjour,

Je n'ai pas écouté l'émission sur la pauvreté mais comme je suis en ancien et vraiment pauvre j'ai une théorie sur ce sujet. Né en 1945 et tombé orphelin à 7 ans j'ai été plaçé à l'orphelinat pour y vivre plusieurs années....Donc plus pauvre que cela c'est difficile. J'ai connu aussi le temps des manifactures à Montréal, le cheap labor, la seule sandwich au fromage et une liqueur grand format, pas de petit gâteau.....La formation a été pour moi le chemin qui m'a conduit à une certaine sécurité financière mais sans être riche....L'effort, toujours l'effort, rien gratuit, le riche en général est celui qui a pris des chances, des nuits blanches à penser, à se voir dans le rouge à la banque, à travailler 16 heures par jour, à négliger sa famille, son plaisir. La pauvreté est une sujet facile, exploitable facilement, un sujet qui fait du bien et qui a toujours tribune, qui a des réponses dans les "on devrait" "il faudrait" "les gouvernements".....La vrai pauvreté se retrouve parmis les malades mentaux, les laisser-pour-contre, les malades physiques, Il y a la catégorie des "assis devant la télé" "les assis au bingo" "les assis à la table" "les assis aux attentes" "les assis tout court"....Nos lois et nos critères ne favorisent pas nécessairement le retour d'un fort pourcentage des ces prétendus pauvres sur les rails de l'effort, de la prise en main, de la formation. Nous pourrions nourrir à vie ces personnes avec des allocations très substentielles et elles resteraient pauvres. Le rêve américain qui a présenté la richesse sur un plateau d'argent avec des vedettes aux maisons luxueuses, aux bagnoles rutilantes abreuvent souvent le rêve de la richesse qui est en faite une preuve de pauvreté des valeurs. Voilà mon point de vue sur la pauvreté, je pourrais continuer encore et encore sur ce sujet et le fait de pouvoir vous envoyer un court texte me prouve encore une fois que je suis riche par mon entourage et ses préoccupations, par une presse qui toujours est à l'affût d'un monde idéal.
André Tapin

17 novembre 2008
Par : André T. - Maria

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Malheureusement non... De belles paroles, mais peu de gestes. Du chacun pour soi. De belles voitures, de grosses maisons, de luxueux repas au restaurant... et on dit qu'on paie trop d'impôts qui sont en plus bien mal distribués...

17 novembre 2008
Par : Nicole J. - Drummondville

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Depuis des années déjà, je vis sous le seuil de la pauvreté.
Si, auparavant,je ne me souçiais pas de l'argent comme tel, il me faut bien admettre que l'épicier, ni le propriétaire n'accepterons mes services, bien que professionnels, en échange du coût du loyer ou de celui de l'épicerie !

N'ayant jamais su me «donner» un salaire équivalent à mes besoins de base, ma 'icro-entreprise est en carence et mise de côté pour axer mes recherches vers un emploi où l'on me donnera plus, comme salaire, que celui que je n'ose m'accorder de mon propre chef !

C'est ma dure réalité.
De là, les services de «derniers recours», aussi peu aidants que moi, me retire un montant que me donne Emploi QC, pour user d'une passe d'autobus mensuelle et avoir un lunch, alors que je suis en démarche active vers l'employabilité 5 jours semaines/30 h semaine !
OÙ se trouve l'aide réelle là-dedans ? Je n'ai plus cet argent pour mes lunchs et j' handicape mon budget d'épicerie ($50./mois) pour me fournir le moyen de me rendre en bus aux Ateliers, qui se trouvent être loin de chez moi.
Ceux et celles qui ont l'avantage d'habiter près, n'ont pas l'obligation de la passe mensuelle, mais ne sont pas «enrichis» pour autant par de telles circonstances !

Il est exclus de penser m'habiller et de me nourir adéquatement. J'ai été naïve à vouloir utiliser mes compétences de façon altruiste. Trop bonnasse, trop de services à peu de frais auprès de gens dans le besoin eux aussi, je le paye chèrement. Maintenant, je suis en survie et en mal être indéfinissable, par trop de constats d'inégalités décisionnelles au niveau des gouvernements, ces gens qui se vivent au-dessus de la mêlée et n'entendent rien à nos explications, sont indifférents à nos efforts louables.

17 novembre 2008
Par : Vic T. - Montréal

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Non, nous n'en faisons pas assez pour aider les gens dans le besoin......Pour la période des Fêtes, les gens pensent plus à eux....mais au cours de l'année....Souvents ils sont ignorés.....
Alors TOUS ENSEMBLE, essayons d'être plus à leurs demandes tout le long de l'année.......

17 novembre 2008
Par : Renée G. - Trois-Rivières

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Étant moi-même monoparentale et travaillant à un faible salaire, je dirais qu'au Québec, au Canada, qu'il existe une force politique constante afin d'aider les personnes dans le besoin. Cependant, je suis une fervente de l'individualité et ce qu'il faut avant tout c'est amener les gens à se prendre en mains plutôt que de leur fournir un maigre montant mensuel de subsistance, qui de plus est nettement insuffisant. Je crois également que la priorité pour l'aide financière devrait aller aux mères monoparentales, qui par choix ou par obligation, restent à la maison. Ce qui est occulté, c'est que ces mères, pour la très grande majorité, sont des femmes qui ont été abusées soit sexuellement, soit psychologiquement ou autre... Aider ces femmes c'est également aider leur descendance.

17 novembre 2008
Par : Suzie J. - St-Jean-Port-Joli

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Non. Mais personne ne devrait être payé pour ne rien faire. Cela gruge l'estime de soi et cela rend impotent. On devrait aider les gens dans le besoin en les faisant participer à des projets de société qui enrichirait tous les gens qui y participent de multiples façons, pas seulement financièrement mais aussi affectivement et moralement.

17 novembre 2008
Par : michèle t. - chicoutimi

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Personnellement oui, je crois faire ma part. Elle est peu sur le plan monétaire mais beaucoup plus grande sur le plan humanitaire. Bravo à votre éditorial, en espérant qu'il y est un impact sur plusieurs.

Michelle

17 novembre 2008
Par : Michelle L. - Val-David

Re: En fait-on assez pour aider les gens dans le besoin ?

Non! Oui recevoir un panier d'épicerie peut aider à boucler la fin du mois, mais après, qu'est-ce qui reste. C'est un aide immédiat, mais pour demain? Lorsque le panier sera vide, que feront-ils? Nous donnons aux organismes sauf qu'il faudrait, je pense, apporter notre soutient de façon différente à ces gens-là. Donner notre soutient en les guidants, en leur donnant les moyens de faire par eux-mêmes, à se débrouiller. Ces gens ont des problèmes d'intégrations, de différences, de scolarités, de complexes, ne se sentent pas à la hauteur. Donnons-leur la chance de développer une meilleure estime de soi, de la confiance en les encardants au lieu de leur donner et de détourner la tête en se frottant les mains et en se disant, j'ai fait ma part!!! En fait, c'est comme une réhabilitation. On leur montre à aller se chercher des moyens pour qu'ils puissent être maître de leur vie, au lieu de baisser les yeux et de demander. Il faut qu'ils puissent regarder droit devant eux et avancer avec fièrté et satisfaction.

17 novembre 2008
Par : Josée W. - Québec

Afin de s’assurer que cet espace est utilisé à bon escient, Kilomètre zéro se réserve le droit de publier ou non les commentaires reçus. Kilomètre zéro n'est pas responsable des opinions exprimées par les membres. De plus, tout plagiat entraînera l'inactivation complète du profil membre. Question de nétiquette.