Kilomètre Zéro


Voyez ou revoyez
Les épisodes de Kilomètre zéro en vidéo sur demande.

Suivez-nous sur
Twitter


NOUS JOINDRE

Par courriel
kilometrezero@telequebec.tv

Par la poste
Kilomètre zéro
270, chemin Sainte-Foy
Québec (Québec)
G1R 1T3

Par téléphone
418 643-5303

Les syndicats sont-ils poussiéreux ?

LUNDI 13 octobre 2008 - 19 h

Rediffusion :
Mardi 14 octobre 2008 - 12 h 30
Mardi 14 octobre 2008 - 1 h
Samedi 18 octobre 2008 - 1 h 02

Voir l'émission

Le syndi quoi?

Voir le segment

Le syndi quoi?

Appuyé par les propos décapants de l’humoriste Christian « Willie » Vanasse, écoutons des citoyens rencontrés aux quatre coins du Québec nous livrer leur perception des syndicats. Par
Carolane Saint-Pierre

À propos du vox-pop

Notre vox-pop vous a plu ? Consultez la section « Kilomètre de plus » pour voir notre supplément vidéo. Un citoyen de la Montérégie nous racontera une blague sur les syndicats… et les bordels !

En entrevue : des syndicats en lutte avec… eux-mêmes

Voir le segment

En entrevue : des syndicats en lutte avec… eux-mêmes

Karina Marceau s’entretient avec Mario Beauchemin, syndicaliste à la tête de la Fédération
des enseignantes et enseignants de CEGEP. Il nous dit ce qui cloche à l’intérieur du
mouvement syndical.

À propos du taux de syndicalisation

Le taux de syndicalisation au Québec se maintient autour de 40 % ce qui nous place en tête de toutes les sociétés syndiqués du continent. Dans le reste du Canada, le taux tourne plutôt autour des 30 % ce qui constitue néanmoins le double de ce qu’on observe aux États-Unis. Comparé avec le reste de la planète, le Québec se situe par contre dans la moyenne, soit très loin du taux de la Suède (91%) comme de l’Indonésie (3,4 %). (Sources : Ministère du Travail, Organisation internationale du travail)

Se syndiquer? Pas question!

Voir le segment

Se syndiquer? Pas question!

S’il y a un endroit où les syndicats ont carrément sauvé des vies au Québec, c’est bien dans les mines. Pourtant, en Abitibi, les 1000 employés des trois mines d’or de la compagnie Agnico-Eagle n’en veulent tout simplement pas. Kilomètre zéro a voulu savoir pourquoi. Par André Cullen

À propos du sondage Nanos

Le sondage Nanos démontre que près d’un Québécois sur deux croit que les syndicats ont perdu leur raison d’être. À l’inverse, 47 % des Québécois estiment que les syndicats demeurent aussi nécessaires qu’avant. L’enquête révèle aussi que 77 % des travailleurs non syndiqués ne souhaitent pas adhérer à un syndicat et que 67 % s’opposent à l’adhésion obligatoire (la formule « Rand »). L’enquête a été menée au mois d’août pour le compte d’un groupe de pression canadien, le Labour Watch. Au Québec, 501 Québécois ont été sondés.

Entrevue : Claudette Carbonneau plaide sa cause

Voir le segment

Entrevue : Claudette Carbonneau plaide sa cause

En entrevue avec Karina Marceau, la présidente de la CSN Claudette Carbonneau plaide sa cause et aborde notamment le sujet délicat de la place des jeunes dans le mouvement syndical. Tout en reconnaissant l’existence d’une « génération sacrifiée », elle nous parle du retour de la jeunesse dans le mouvement syndical.

À propos de la CSN et de Claudette Carbonneau

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) a connu ses premiers balbutiements à Hull en 1921 lorsque 220 travailleurs représentant 80 syndicats ont décidé de se regrouper. Cette « union des unions » allait donner naissance à la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC). Poussée par le mouvement de déconfessionnalisation des années 1960, la CTCC est devenue la CSN en 1960. Élue à la tête de l’exécutif en 2002, Claudette Carbonneau est la première femme à la diriger.

Renouveau syndical chez la génération Facebook

Voir le segment

Renouveau syndical chez la génération Facebook

Ces dernières années, pas moins de 13 000 auxiliaires d’enseignement se sont syndiqués dans le réseau universitaire. Une victoire syndicale d’autant plus étonnante qu’elle a bénéficié à des jeunes au statut précaire, particulièrement difficiles à joindre, à rassembler et à convertir. À Québec, Kilomètre zéro rencontre les artisans de cette lutte atypique qui vient d’être gagnée à l’Université Laval. Par Marc Bergeron

À propos des jeunes et des syndicats

D’après la Commission des normes du travail, 23 % des jeunes salariés (15-24 ans) occupent un emploi temporaire et 60 % ont un travail atypique (auxiliaire d’enseignement par exemple). Les secteurs où les jeunes sont le plus représentés sont le commerce du détail, l’hébergement et la restauration ainsi que la fabrication. La Commission relève aussi que les jeunes sont plus couramment victimes d’infractions de la part de leurs employeurs. Ainsi, ces derniers omettent, dans un tiers des cas, de payer correctement les heures supplémentaires, de leur laisser le temps requis pour manger ou de leur payer les vacances auxquelles ils ont droit.

Le Carrefour

Les syndicats sont-ils poussiéreux ?

Envie de réagir? Kilomètre zéro met un carrefour à votre disposition pour vous exprimer.


VOS COMMENTAIRES (1)

Re: Les syndicats sont-ils aussi poussiéreux que m

Monsieur Breton est invité à de nombreuses tribunes parce qu'il fait réagir, mais fait-il réagir sur des arguments qui se tiennent?

Obstacle à la compétence pour favoriser l'ancienneté, manque de liberté et fermeture au changement sont ses principaux arguments contre le syndicalisme. En ce qui concerne l'ancienneté, on ne le répétera jamais assez, elle protège contre le "copinage" et la discrimination des employeurs envers les employés. Ce n'est pas pour rien que de telles mesures existent partout sur la planète, la recherche de solutions face à l'injustice fait réagir de la même manière un peu partout. Aux mêmes causes, les mêmes effets. Et la liberté individuelle de se syndiquer n'a absolument rien à voir là-dedans. Par exemple, dans un pays comme la France, les employées et employés ont la liberté de choisir leur organisation syndicale. On y retrouve pourtant des règles semblables à celles qui existent au Québec.

On pourrait revenir longuement sur les affirmations de monsieur Breton concernant la liberté et la fermeture au changement, mais cela en vaut-il la peine, car si les syndicats sont poussiéreux, monsieur Breton est quant à lui dépassé et déconnecté.

14 octobre 2008
Par : pierre a. - montreal

Tous les commentaires

Le kilomètre de plus

C’est l’histoire d’un gars….

C’est l’histoire d’un gars….

Voir la vidéo

Lors de notre vox-pop en Montérégie, Stan Carman nous a raconté une bonne blague sur les syndicats.