Kilomètre Zéro


Voyez ou revoyez
Les épisodes de Kilomètre zéro en vidéo sur demande.

Suivez-nous sur
Twitter


NOUS JOINDRE

Par courriel
kilometrezero@telequebec.tv

Par la poste
Kilomètre zéro
270, chemin Sainte-Foy
Québec (Québec)
G1R 1T3

Par téléphone
418 643-5303

Avons-nous le pouvoir de changer quelque chose à la crise économique?

LUNDI 2 mars 2009 - 19 h

Rediffusion :
Mardi 3 mars 2009 - 12 h 30
Mardi 3 mars 2009 - 1 h
Jeudi 5 mars 2009 - 1 h
Samedi 7 mars 2009 - 0 h 49

Voir l'émission

La force de l’économie sociale : se regrouper pour mieux se développer…

Voir le segment

La force de l’économie sociale : se regrouper pour mieux se développer…

L’Outaouais est un modèle en matière d’économie sociale au Québec. Avec Patrick Duguay, directeur général de la Coopérative de développement régional Outaouais-Laurentides, nous faisons une tournée de la région pour y découvrir toute la force de l’économie sociale.
Par Sophie Caron, Céline Turgeon, Outaouais

Les coopératives de développement régional (CDR), qu’est-ce que c’est?

Les CDR sont nées de la concertation des coopératives existantes pour renforcer le mouvement coopératif sur une base régionale. L’action des CDR repose sur le principe fondamental suivant : le développement coopératif doit être pris en charge par les coopérateurs d’une région. En se dotant d’une stratégie commune d’action, ils se donnent les moyens de soutenir le démarrage, la consolidation et l’expansion du mouvement coopératif.

• Il y a 11 CDR au Québec qui regroupent 1130 membres.
• Depuis 1991, les CDR ont contribué à la création de 6349 emplois dans les coopératives et au maintien de 6767 emplois
• SOURCE : Fédération des coopératives de développement régional

En « Contact » avec le renouvellement du secteur forestier…

Voir le segment

En « Contact » avec le renouvellement du secteur forestier…

Une année d’exploitation, 20 employés et 600 000$ de chiffre d’affaires. En pleine déconfiture du secteur forestier en Gaspésie, la coopérative Contact présente un bilan positif. Fondé par Ronald Arsenault, baptisé le « Guy Laliberté des forêts », Contact tend à revitaliser un secteur moribond par la mise en application de principes de développement durable. Quand le modèle coopératif s’annonce plus viable que l’entreprise privée.
Par Mathieu Boudreau, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Les coopératives, saviez-vous que :

Saviez-vous que :
• L’Organisation des Nations Unies (ONU) a estimé que les moyens de subsistance de près de trois milliards de personnes, soit environ la moitié de la population mondiale, sont assurés par des coopératives.
• Pas moins de 50% de ce qui se retrouve dans votre assiette provient d’une coopérative.
• Les coopératives affichent un taux de survie de près du double supérieur à celui des entreprises privées.
• Au Québec, les coopératives et les mutuelles versent plus de 690 M$ en ristournes aux membres et plus de 79M$ en commandites, dons et bourses d’études au sein des collectivités.
• Deux réseaux coopératifs se hissent parmi les 15 plus importantes entreprises au Québec. Le Mouvement Desjardins qui est le 1er employeur privé au Québec et la Coop fédérée qui est la 12e plus importante entreprise privée au Québec avec 11 000 emplois et 3,3G$ de chiffre d’affaires.
Pour en savoir plus, visitez le site du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité

Entrevue avec Nathalie Normandeau : « Un modèle de plus en plus pertinent en ces temps de perturbation économique »

Voir le segment

Entrevue avec Nathalie Normandeau : « Un modèle de plus en plus pertinent en ces temps de perturbation économique »

En compagnie de Nathalie Normandeau, vice-première-ministre du Québec, Karina Marceau cherche à savoir en quoi l’économie sociale peut être une alternative au modèle économique actuellement en difficulté.

Un plan d’action et des millions!

Le 2 novembre dernier, le gouvernement québécois lançait son plan d’action pour l’entreprenariat collectif basé sur un horizon de 5 ans, avec un budget de 16,7 millions $.
Un plan d’action qui vise à optimiser l’impact de l’économie sociale au Québec.
Visitez le site du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire

S’unir pour stopper l’exode

Voir le segment

S’unir pour stopper l’exode

À Latulipe, devant l’exode massif de la jeunesse et en l’absence de lieu de rencontre, le couple Gilbert-Côté a su mobiliser les 2/3 de la population pour un projet collectif de bistro et de centre d’interprétation du patrimoine forestier. Par André Cullen, Abitibi-Témiscamingue

Le Québec, un modèle

Le Québec est un leader sur la scène internationale en matière d’économie sociale. La structure du Chantier de l’économie sociale permet de soutenir et de favoriser l’émergence d’entreprises et d’organismes d’économie sociale.

Le Carrefour

Selon vous, avons-nous le pouvoir de changer quelque chose à la crise économique?

Envie de réagir? Kilomètre zéro met un carrefour à votre disposition pour vous exprimer.


VOS COMMENTAIRES (1)

Re: Selon vous, avons-nous le pouvoir de changer quelque chose à la crise économique?

Oui. Si chacun fait sa part, il y aura une grande différence.
Si vous faites parti des chanceux dont l'emploi n'est pas menacé, il y a une obligation moral de participer plus que jamais à l'économie. Brisons notre petit cochon et visitons nos régions, encourageons nos artistes et artisans, achetons les produits de chez nous. Si on a des rénovations à faire, c'est le meilleur temps de le faire, l'achat d'un nouveau divan peut-être?

27 février 2009
Par : Suzanne L. - mascouche

Tous les commentaires