Kilomètre Zéro


Voyez ou revoyez
Les épisodes de Kilomètre zéro en vidéo sur demande.

Suivez-nous sur
Twitter


NOUS JOINDRE

Par courriel
kilometrezero@telequebec.tv

Par la poste
Kilomètre zéro
270, chemin Sainte-Foy
Québec (Québec)
G1R 1T3

Par téléphone
418 643-5303

Qui sont les réfugiés accueillis au Québec ?

LUNDI 11 janvier 2010 - 19 h 30

Rediffusion :
Mardi 12 janvier 2010 - 15 h
Mercredi 13 janvier 2010 - 1 h

Repartir à zéro

Repartir à zéro

Le Centre multiethnique de Québec a pour mandat d'accueillir les réfugiés pris en charge par l’État qui arrivent à Québec et de les aider à s'y installer. Nous avons rencontré une famille originaire de Birmanie qui était persécutée dans son pays en raison de son appartenance à la minorité musulmane des Royingas. Après avoir vécu plusieurs années dans un camp de réfugiés au Bangladesh, Hamid Ullah et sa famille entreprennent ici une nouvelle vie.
Par Karina Marceau / Céline Turgeon, Québec.

Le parrain

Le parrain

Sherbrooke a été désignée par le gouvernement du Québec comme une région pilote en termes de structures d’accueil. C’est là que s’est installé Shah Ismatullah Habibi après avoir fui l’Afghanistan. Arrivé au Québec en 1993, il a mis sur pied, à Sherbrooke, l’Association éducative transculturelle. Son organisme parraine, depuis 10 ans, des réfugiés afghans, irakiens ou colombiens qui, comme lui, ont fui la guerre et la persécution.
Par Michel Lam, Estrie.

Sauve qui peut

Sauve qui peut

Originaire du Burundi, Christian NDIKURYO a dû fuir, seul, son pays où il était menacé. C’est au Québec qu’il a demandé asile. Arrivé il y a maintenant deux ans, ce réfugié vit désormais à Dolbeau-Mistassini où il s’est installé pour travailler dans le secteur forestier.
Par Nicolas Lévesque, Lac Saint-Jean.

Le Carrefour

Le Québec devrait-il ouvrir davantage ses portes aux réfugiés?

Envie de réagir? Kilomètre zéro met un carrefour à votre disposition pour vous exprimer.


VOS COMMENTAIRES (1)

Re: Le Québec devrait-il ouvrir davantage ses portes aux réfugiés?

Au contraire! Il faut mettre fin à cette arnaque institutionnalisée qui a ouvert la porte aux pires abus. Vous souvenez-vous du cas Ahmed Ressam, ce terroriste originaire d'Algérie qui est arrivé au Québec "par ses propres moyens" et qui a été coincé par le douanier canadien qui a découvert qu'il avait présenté un faux passeport français? Pour se sortir de l'embarras, il avait demandé immédiatement le statut de "réfugié politique" en inventant une fausse histoire de persécution par les "terroristes algérien dans son pays d'origine" et on a tout bonnement gobé son histoire. La suite est plutôt pathétique car il a utilisé un pseudonyme (Beni Norri) avec l'aide d'un "compatriote immigré au Canada" pour tenter une attaque à la voiture piégée d'explosif contre un aéroport de la Californie mais il a été heureusement arrêté par des douaniers américains alors qu'il tentait de passer la frontière de la Colombie-Britannique aux États-Unis. Nous sommes en pleine crise économique, le taux de chômage "officiel" est de près de 10% sans compter les contribuables qui tentent de rejoindre les deux bouts avec des emplois à temps partiel ou temporaire et on voudrait accueillir encore plus de réfugié politique qui vivront de l'aide sociale? Très peu pour moi! Ce sont en fait des réfugiés économiques qui viennent profiter du système à nos dépens. La députée libérale fédérale Ruby Dhalla a déposé un projet de loi privé "libéral" afin de permettre à ces immigrants de pouvoir profiter de notre régime de pension de vieillesse alors qu'ils n'ont jamais contribué un centime à la caisse! Jusqu'ou ira ce genre d'abus tout azimut? L'émission passe scrupuleusement sous silence le fait que ces "témoignages de réfugié politique" sont fort probablement bénéficiaire de l'aide sociale et on a sciemment passé sous silence un article du journaliste du quotidien La Presse, Monsieur Claude Picher, qui signalait à quel point l'intégration des nouveaux arrivants sur le marché du travail depuis plus de trente ans est de plus en plus difficile. Qui paye la note pour cette cohorte toujours plus nombreuse de prestataire de la sécurité du revenu? Les contribuables encore une fois! Le gouvernement devrait décréter un embargo sur l'accueil de nouveaux immigrants au Canada avant que la situation ne se dégrade encore davantage.

13 janvier 2010
Par : Pierre S. - Brossard

Tous les commentaires