Kilomètre Zéro


Voyez ou revoyez
Les épisodes de Kilomètre zéro en vidéo sur demande.

Suivez-nous sur
Twitter


NOUS JOINDRE

Par courriel
kilometrezero@telequebec.tv

Par la poste
Kilomètre zéro
270, chemin Sainte-Foy
Québec (Québec)
G1R 1T3

Par téléphone
418 643-5303

Les médecins et le personnel de la santé ont-ils droit à l’erreur?

LUNDI 27 septembre 2010 - 19 h 30

Rediffusion :
Mardi 28 septembre 2010 - 15 h
Jeudi 30 septembre 2010 - 0 h 55

Donnez-moi l’heure juste!

Donnez-moi l’heure juste!

Quand une erreur médicale nous enlève un être cher, les questions et l’incompréhension subsistent. Pierre Melanson a perdu sa conjointe quelques jours après la naissance de leur petite fille. Ce jeune veuf, père de famille, partage avec nous les difficultés que rencontrent les victimes lorsqu’elles tentent d’avoir l’heure juste et demandent réparation.
Par Nathalie Roy, Laurentides

Faute avouée à moitié pardonnée

Faute avouée à moitié pardonnée

Nul n’est à l’abri d’une faute dans l’exercice de sa profession. Lorsque l’erreur peut hypothéquer la vie d’un être humain ou causer son décès, la pression est énorme. Rencontre avec un médecin et une infirmière qui partagent avec nous leur crainte de l’accident médical, surtout dans un système où les conditions de travail sont de plus en plus exigeantes.
Par Jacques-Alexandre Fortin, Québec

Éviter l’erreur

Éviter l’erreur

À l’hôpital d’Alma, au Lac-Saint-Jean, le personnel s’est mobilisé afin de perfectionner leurs pratiques médicales et ainsi minimiser le nombre d’accidents et d’incidents. En faisant preuve de transparence lors d’erreurs médicales, il devient facile de trouver des solutions pour éviter qu’une erreur ne se répète.
Par Jean-Marc E. Roy, Saguenay - Lac-Saint-Jean

Le Carrefour

D’après-vous, les médecins et le personnel de la santé ont-ils droit à l’erreur?

Envie de réagir? Kilomètre zéro met un carrefour à votre disposition pour vous exprimer.


VOS COMMENTAIRES (1)

Re: D’après-vous, les médecins et le personnel de la santé ont-ils droit à l’erreur?

- Je suis entré à l'hôpital pour une petite opération plus que banale et en suis ressortie 'plus que 5 Mois Plus tard' (plus d'une vingtaine d'opérations) et ce 'Handicapé pour la vie !'
- L'erreur, ce n'est peut-être pas grave pour 'Monsieur et Madame Tout 'Le 'Monde !'
- Mais lorsque l'on subit et somme obligé de vivre avec des handicaps et séquelles à cause d'erreurs, c'est plus que . . . *#(%"90('#*
- Et oui j'ai porté plainte auprès du 'Commissaire locale aux plaintes de l'hôpital en question' (que je puis présentement nommer)
- Après avoir reçu une réponse à ma première lettre (réponse du genre que j'attendais) que tout avait été bien lord de la première ainsi que la deuxième opération (et oui une deuxième), j'ai continué en rejetant cette réponse et demandé de poursuivre avec le comité de révision.
- Le 'Commissaire locale aux plaintes de l'hôpital en question' était surpris par ma démarche de vouloir continuer ! ! ! (Pourtant mes séquelles et handicaps sont tellement apparent que j'ai resté bouche bée (Je croyais que le commissaire était du côté des patients ! Ah ça commençait bien !))
- Je ne sais si je peux en parlé profondément car j'ai continué et porté plainte au commissaire de révisions des plaintes de cet hôpital de Montréal que j'ai rencontré et présentement suis rendue à la dernière étape soie d'attendre d'ici un mois la réponse finale de ma plainte (si d'après le comité, il a eu erreur ou pas).
- On croirait d'une blague, genre d'une caméra cachée. Des personnes d'un comité de ce même hôpital qui doivent juger le personnel et médecins qu'ils côtoient régulièrement, des collègues, des confrères et même amis(es) . . . qu'ils doivent juger ? ! ? ! ? !
- Après cette réponse je continuerai ma plainte auprès du 'Collège des Médecins' et par la suite avec un avocat du cabinet de Maître Ménard et pendant ce temps, de mon journal (que je tenais durant mon séjour de plus de 5 mois) et avec l'aide d'écrivains, j'écrirai des articles genre hebdomadaires pour des journaux.
Merci et que Dieu Vous Bénisse

30 septembre 2010
Par : Charles B. - Montréal

Tous les commentaires